néo-bistrot

BISTRONOMIE | Isami, le maître du sushi à Paris

Quand la découpe du poisson relève de la haute gastronomie

| Installé sur les quais de Seine de l’île Saint-Louis, le restaurant japonais Isami doit faire partie des adresses incontournables des amateurs de poisson cru. Ceux qui ne connaissent pas encore l’addiction de ces sublimes bouchées iodées, courez déguster les saveurs extatiques de ce micro-bar à sushis de haute voltige. Celui qui place le niveau de qualité avec autant d’intransigeance est le maître sushi Katsuo Nakamura, dont les gestes ultra précis donnent au poisson toute sa saveur et sa tendreté.

 Un accueil solennel

Certes, le restaurant ne vante pas sa créativité en terme de décoration. Ultra sobre, ce bar à sushis fait effectivement preuve du plus sommaire des cadres : on a presque la sensation de déjeuner ou de dîner à la cantine. Ici, la simplicité et l’authenticité sont de mise. De la même façon, ne vous offusquez pas du service précis et rigoureux qui, malgré une courtoisie certaine, manque incontestablement de chaleur. Mais n’oubliez pas, vous êtes dans l’antre du Japon, pays passé maître dans l’art du rapport à distance où l’effusion n’existe pas.

Un grand respect du produit sublimé par la maîtrise du geste

Passée cette évidence, le talent vous fera vite oublier ces petits désagréments. Préparez-vous à vivre une expérience gustative qui changera votre perception du sushi. Vous y dégusterez le poisson cru le plus frais, le plus fin et le plus exquis de la capitale. C’est évidemment sur ces atouts que c’est bâtie leur réputation : la qualité et la fraîcheur incomparable de leurs produits, la finesse exquise de leurs goûts et l’incroyable tendreté de leurs chairs. Le poisson fond sous le palais et donne aux papilles de quoi s’affoler. Il se savoure les yeux fermés tant il révèle des subtilités gouteuses, impossible à déceler ailleurs. La valse des sushis semble infinie malgré leurs prix exorbitants.

Des sushis fondants d’une fraicheur incomparable.

Et si vous vous installez au bar, vous pourrez admirer la précision et la dextérité exigeantes du chef, qui prépare, avec une perpétuelle minutie, les plats de toute la salle à une vitesse bluffante. Très réservé, il vous concèdera tout au plus un sourire, voire du gingembre supplémentaire s’il s’aperçoit que vous souffrez un peu trop des effets du wasabi.

XPERience | Chroniques gastronomiques, recette rapide, facile et légère - Restaurant japonais Isami, Paris

Un délice sucré parfait

Moi qui ne suis pas une fan de desserts et encore moins de desserts asiatiques, j’ai été particulièrement surprise par l’une de leurs douceurs, servie tiède et avec beaucoup de délicatesse. Préparée avec de la pâte de soja parfumée au thé vert et des haricot rouge, elle se présente joliment enveloppée dans une feuille de bananier : étonnant, peu sucré et délicieux. Voire additif. Cette merveille ne se trouve nulle part ailleurs… si ce n’est dans les montagnes japonaises.

Isami crée une jolie surprise. Le restaurant se révèle être une table japonaise aux accents de haute gastronomie à laquelle je vous conseille vivement de succomber. Le nombre de places étant très limité (20 couverts), la réservation est, bien entendu, obligatoire.

XPERience | Chroniques gastronomiques, recette rapide, facile et légère - Restaurant japonais Isami, Paris

ISAMI
4 quai d’Orléans
75004 Paris | 01 40 46 06 97
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h.

BISTROT CHIC | Agapé Bis, une table ambigüe

Assiette, décor et prix… désaccordés

| En 2010, l’Agapé Bis rejoint la fratrie gastronomique déjà composée de l’Agapé et de l’Agapé Substance. Une nouvelle table imaginée par le duo Laurent Lapaire et Olivier Le Franc, amis d’enfance et passionnés de cuisine gourmande. Pourquoi « Bis » ? Tout simplement pour « Bistrot ». Avouez qu’il y a de quoi titiller la curiosité d’un fin gourmet surtout après s’être délecté de la cuisine expérimentale de l’Agapé Substance.

Mais alors, qu’entend-on par gastronomie de bistrot…? Les pensées fusent : une cuisine simple, savoureuse, travaillée avec de bons produits, raffinée et créative, mais évidemment plus accessible. Le tout se dégustant dans un cocon minimaliste mais chic. Une équation complexe à résoudre…

XPERience | Chroniques gastronomiques, restaurant Agapé Bis

Un décor en décalage

La salle est sobre et dépouillée : l’équipe a fait le bon choix de la simplicité. Carrelage au sol, banquette unique, chaises de café parisien… et un comptoir de bar qui trône au centre. L’ensemble est minimaliste mais sans noblesse. Signature typique d’un décor de bistrot à la parisienne.

L’accueil y est d’ailleurs affable mais sans véritable implication. Pas le temps en effet de s’attarder sur un client : un même serveur accueille, place à table, prend la commande, endosse le rôle du sommelier, sert les plats, apporte et encaisse l’addition. Comme dans un bistrot. Le problème justement, c’est ce décalage entre un service rapide tout en un et la cuisine que l’on y déguste. Cohérence ambiguë…

Une cuisine moderne et maîtrisée

Aux fourneaux, le jeune Antoine Michelson impose son talent et charme les papilles avec une cuisine de saison tout en fraicheur et modernité. La Maison propose un menu unique : une carte blanche à 77 euros… Tout de même. Pour un bistrot, aussi chic soit-il, le tarif reste cher. Et forcément le gourmet est intraitable.

La cuisine est exquise. Pas de doute : le chef a du talent. Le menu se déguste en 7 plats : voilà de quoi offrir une belle démonstration de son savoir-faire en quelques bouchées sublimes. La majorité des plats est créative, chaque ingrédient prend la parole avec assurance et chante ensuite à l’unisson pour une magnifique explosion de saveurs en bouche.

Souvenirs délicieux d’un velouté aux petits pois à la crème d’amande, de légumes de printemps avec croustillant de sésame ou encore d’une raviole de céleri fumé et son émulsion à la marjolaine… Petits regrets en revanche pour le foie gras, le poisson et la viande dont la présentation très classique n’a laissé aucun souvenirs mémorables si ce n’est que les produits étaient excellents. A ce niveau de prix, on attend tout de même un peu plus de recherche, tant dans la présentation que dans la façon de sublimer le produit.

Une pause bistro-gourmande… chèrement payée

Ayant réservé via La Fourchette, nous avons eu la chance de bénéficier de -50% sur le prix du menu. L’addition nous a donc semblé tout a fait honnête. S’il avait fallu ajouter le prix d’un menu supplémentaire, nous serions repartis mécontents : le rapport qualité / prix aurait été déséquilibré. Il y a en effet une inadéquation entre le prix du menu, le service et le décor de la salle. Une incohérence existe quelque part… Dommage.

Si vous pouvez bénéficier de cette même réduction, foncez ! Vous passerez tout de même un très bon moment gastronomique.

AGAPÉ BIS
75 avenue de Niel
75017 Paris | 01 42 27 88 44

Menu | 7 plats en carte blanche – 77 euros

AGAPÉ | La fratrie
http://www.agape-paris.fr/
http://www.agapesubstance.com/
http://www.agape-bis.com/